Bénin

Plantons pour lutter contre l’érosion des terres agricoles
2€ / arbre
J'offre un arbre

Projet

Le Bénin est l'un des pays les plus pauvres du monde. Ayant peu de richesses naturelles, l’économie de subsistance est essentiellement basée sur l’agriculture. Dans la région de l’Atakora, au nord-ouest du Bénin, l’ONG Projets Plus Actions intervient pour le déploiement d’un projet d’agroforesterie impliquant l’amélioration des conditions de vie des populations villageoises et la lutte contre l’érosion des sols.

 

Contribution

- Restauration du couvert végétal et régénération de la biodiversité locale.

- Réduction de l’érosion des sols déjà fortement appauvris.

- Sensibilisation des paysans aux techniques durables d'agroforesterie.

- Augmentation des ressources alimentaires tout au long de l’année pour éviter les périodes de pénurie alimentaire entre deux récoltes.

- Augmentation des ressources financières disponibles pour favoriser l’accès aux soins de santé primaires et la scolarisation des enfants.
 

ONG Partenaire

Projets Plus Actions est une organisation de Solidarité Internationale qui protège la biodiversité en aidant les populations locales à améliorer leurs conditions de vie. Elle intervient en collaboration avec des associations locales et les accompagnons financièrement et techniquement à longs termes.

24 749
arbres plantés

247.49

Objectif : 10 000 arbres
Localisation

Firihoun, petit village au Nord-Ouest du Bénin

Type de plantation
Agroforesterie
Espèces plantées
Manguier, Cassia, Acacia...

Ils ont planté

Emmanuel
a planté 1 arbre(s)
B & E
a planté 1 arbre(s)
Emmanuel
a planté 1 arbre(s)
Manu6
a planté 1 arbre(s)
Vitu
a planté 1 arbre(s)
Rafael
a planté 1 arbre(s)
yannick
a planté 1 arbre(s)
yannick
a planté 1 arbre(s)
yannick
a planté 1 arbre(s)
yannick
a planté 1 arbre(s)
Rafael
a planté 1 arbre(s)
Rafael
a planté 1 arbre(s)
Nombre total de planteurs : 3 044

Côté terrain

10 000 arbres plantés au bénin

C’est simple, mais encore fallait-il y penser. Le zaï, ou cordon pierreux, est une technique africaine ancestrale qui consiste à créer un système de digues rocailleuses et à creuser des trous remplis de fumier pendant la saison sèche. La matière organique attire alors les termites qui creusent des galeries jusqu’à la surface, empêchant ainsi l’eau de pluie de ruisseler. “Il suffisait d’y penser”, comme dirait l’autre.